SANS GLUTEN·SANS LACTOSE·VEGETARIEN

Bouillon de volaille sans volaille ! (vegan)

Après une grosse absence pour cause d’incompatibilité d’humeur entre mon ordinateur et la dernière mise à jour Windows 10, je suis enfin là. J’ai été coupée du web pendant plusieurs semaines. Une mise à jour de Microsoft a plongé mon ordi dans un état de mort cérébrale. Avalant tous mes fichiers, photos, recettes en pdf, mots de passes, raccourcis … bref ma vie électronique a basculé dans un trou noir !

Heureusement, un ami pâtissier-cuisinier multifonction m’a sorti de ce mauvais pas (oui, multifonction, car il est aussi bon en informatique qu’en cuisine et en pâtisserie !) ; on a récupéré l’ordi, mais pas les données du disque dur … Tant pis …

Je n’étais plus active sur la toile, mais cela ne veut pas dire que je me suis tournée les pouces. Non, non, non !

Je suis tombée sur des recettes avec des photos fabuleuses que j’ai testées et qui se sont révélées de vrais flops, donc je n’en parle pas. Et puis il y a eu cette recette, testée sans grande conviction, mais qui s’est révélée être une pépite !

Du bouillon de volaille sans volaille ! Oh là ! Première réaction : « c’est quoi c’truc ? »

J’étais quand même très méfiante, car j’étais en train de me promener sur des sites de cuisine végane (cuisine qui proscrit l’usage d’ingrédients issus de l’exploitation animale : viande, poisson, lait, œuf, miel). Je venais de lire une recette de steak sans viande, avec des ingrédients aux noms exotiques et imprononçables.

Et il y a eu cette recette. Je connaissais tous les ingrédients et je les avais dans mon placard. Bon, ben … je me suis lancée.

Et c’est vrai ! ça goûte bon. OK, c’est pas exactement le même goût qu’un bouillon de volaille, on sens que c’est pas du poulet, mais c’est un substitut vraiment acceptable et très agréable, et surtout très digeste.

C’est tellement bon, que je m’en prépare une tasse de temps en temps le soir à la place de la tisane. Ça réchauffe bien et c’est réconfortant.

Visuellement, le bouillon est trouble et au repos, un dépôt se forme au fond du verre comme tu peux le voir sur la photo. C’est normal, les ingrédients réduits en poudre infusent l’eau de leur saveur, mais ne sont pas dissous. Donc si vraiment tu veux un jus bien clair, laisse reposer le bouillon, et filtre le à travers un linge ou un filtre à café permanent.

Question budget : ça revient moins cher que du bouillon de poule ou de légume.

Question déchet : les ingrédients avaient tous un emballage recyclable (verre, carton) et donc fini le petit emballage individuel des cubes de bouillon qui n’est pas recyclable (yessssss ! chaque victoire, si petite soit-elle, est bonne à prendre !!!).

Bouillon de volaille sans volaille

Recette

150 g de levure diététique

3 C à soupe de sel
1 C à soupe de paprika
5 C à soupe d’oignon sec en lanière (grillé ou blanc)
2 C à soupe de d’ail semoule
1 C à soupe de curcuma
3 C à soupe de persil sec
½ C à café de sauge sèche (facultatif)
1 pincée de poivre noir

Préparation

Mets tous les ingrédients dans ton blender, sauf la levure (attention, le bol doit être bien sec).

Réduis le mélange en poudre.

Ajoute la levure, et réduis en poudre et transvase dans un bocal hermétique.

J’utilise ce bouillon dans les proportions suivantes : 1 cuillère à soupe rase pour 250 ml d’eau chaude.

 

Source : recette adaptée de la lacuisinedemamali.blogspot.com

Articles similaires :

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *