GATEAUX

Roulé suisse (recette de base)

C’est presque une génoise, mais … en meilleur !

Après avoir abandonné de façon définitive et irrévocable les tentatives de roulés, j’ai quand même tenté le coup avec celle-ci. Il est vrai que les précédentes tentatives étaient cauchemardesques : trop sec, trop mou, trop plat, trop sucré, pas bon, moche, déchire facilement. Bref, longtemps j’ai cru qu’il existait un destin du roulé, c’est écrit donc quoi que tu fasses, ça rate. Mais c’est FAUX ! Il me manquait juste LA bonne recette. Et je l’ai trouvée, par hasard, mais je l’ai trouvée quand même.

Cette recette est la recette de base. Délicieuse, même sans aucun fourrage. Pour les gourmands, il est tout à fait possible d’y mettre une couche de pâte à tartiner, de caramel liquide, de confiture, ou de compote. Mais j’ai déjà de grands projets pour ce gâteau, dont je te parlerai plus tard (plus tard dans l’année, pas aujourd’hui …).

La texture est incroyable : il est ferme et fondant à la fois, compact et mousseux. Donc nature il est déjà incroyable, mais imagine avec …. ah non, j’ai dit que j’en parlerai plus tard ! C’est un gâteau réconfortant sans pour autant être un suicide calorique, donc à essayer d’urgence.

J’ai tellement aimé ce gâteau, que j’ai pris le temps de lui faire une petite déco spéciale : une petite rose en pâte à sucre (avalée illico par une des trois gourmandes de la maison).

Ne te laisse pas effrayer par la longueur de la recette. Il y a en réalité peu d’étapes, mais j’ai pris la peine de donner beaucoup de détails (superflus parfois), je veux être sûre que tu réussisses ton roulé (et aussi, je suis une pipelette !).

Voilà, maintenant, à toi de jouer et de te régaler…

Roulé suisse

(recette de base)

Recette pour 1 roulé de 8 parts

  • 6 œufs (jaunes et blancs séparés)
  • 60 g d’eau (ou de lait)
  • 60 g d’huile
  • ½ C à café de sel
  • 1 C à café d’arôme (vanille, fleur d’oranger, rhum … ou ¼ C à café d’amande amère)
  • 120 g de farine tamisée
  • 1 C à café de vinaigre blanc
  • 120 g de sucre
  • fourrage (facultatif) : confiture, pâte à tartiner, compote…

Préparation

  1. Préchauffe ton four à 120°C. Prépare un moule rectangulaire (le mien fait 24 cm par 36 cm), recouvre le fond de papier cuisson.
  2. Dans un saladier, mélange les blancs d’œufs et le vinaigre blanc. Avec un mixer électrique (ou avec un fouet et tes p’tis muscles), bats les blancs en ajoutant le sucre en 3 fois. Une fois le sucre versé, fouette jusqu’à obtenir une meringue un peu molle (quand tu soulève ton fouet, et que tu le retourne, les pics de meringue doivent se courber un peu ; s’ils coulent ou retombent, la meringue n’est pas assez fouettée, continue un peu).
  3. Dans un autre saladier, bats légèrement les jaunes, l’eau ( ou le lait), l’huile, le sel, l’arôme avec le fouet (pas besoin de le laver). Incorpore la farine tamisée, fouette légèrement pour défaire les éventuels grumeaux. Ne travaille pas trop ta pâte (sinon, ça va être du caoutchouc).
  4. Incorpore délicatement la meringue en 3 fois. Verse dans le moule rectangulaire, et étale bien sur toute la surface. Tu vas maintenant prendre ton plat, et le laisser tomber à plat sur ton plan de travail (de 15 cm de haut), à 3 reprises, pour chasser les bulles d’air. Enfourne ensuite pour 20 minutes. Au bout de 20 minutes, augmente la température du four à 150°C et poursuis la cuisson 10 minutes.
  5. Ton gâteau est cuit quand un couteau planté en ressort sec. Sors alors ton gâteau du four, et à l’aide d’un couteau, décolle les bords. Attention, opération délicate : renverse ton gâteau sur une feuille de papier cuisson. Pour cela, pose le papier cuisson sur ton gâteau, puis pose une plaque sur ton gâteau, et hop d’un geste vif et assuré (on essaie du moins!), renverse le tout. Maintenant tu vas décoller le papier cuisson délicatement.
  6. Si tu décides de fourrer ton roulé, c’est maintenant que tu vas étaler le fourrage. Pose le gâteau avec le petit côté du rectangle face à toi, Ensuite, à l’aide du papier cuisson qui se trouve en dessous, roule ton gâteau, en serrant très peu au début et plus du tout après (pour ne pas avoir un trou au milieu). Une fois le gâteau roulé, enveloppe le dans le papier cuisson, et laisse reposer 30 minutes au frais.

Source : Swiss Roll de Michael Lim.

Articles similaires :

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *