SOUPES

Soupe russe à l’aneth et à la pomme de terre

Cette soupe est devenue ma préférée de l’hiver 2016. Elle est réconfortante, rassasiante, et nutritive. Et pourtant si simple !

La première fois que j’ai vu cette recette, j’ai fait « boff … ». Par curiosité j’ai essayé. L’hiver c’est la saison des soupes, donc il faut innover un peu, on va pas manger la même soupe tout l’hiver, sinon, les filles vont râler (encore !).

Les légumes de cette soupe sont faciles à trouver, puisque c’est la saison !

Parlons des ingrédients :

  • les champignons, c’est obligatoire ? : cet ingrédient n’est pas facultatif, ne zappe pas les champignons ! Prends des champignons bien frais, encore bien blancs et fermes. Si vraiment tu ne veux pas mettre de champignons, c’est ton choix ! Mais ne viens pas pleurer si ta soupe n’est pas aussi fantastique que la mienne…
  • c’est vraiment sans viande ? : oui et non (whouah super claire la réponse !). Je m’explique. J’y ai mis des lardons grillés et du bouillon de poulet, mais pour une version végétarienne, tu oublies les lardons et tu mets du bouillon de légumes (les cubes de la marque Rapunzel en magasin bio sont supers). Si vraiment tu aimes les soupes viandues (attention, mon correcteur orthographique s’affole !), tu peux ajouter des chipolatas grillées coupées en tranches ou des restes de poulet cuits coupés en dés. C’est toi qui vois (mais les champignons, tu les mets !!!!).
  • pourquoi ça s’appelle soupe russe ? : c’est blanc, y a des pommes de terres, et comme j’y connais rien en cuisine russe, ben je trouve que ça fait sympa comme nom de recette …
  • y a trop d’aneth dans cette soupe !!! : NON ! L’arôme de l’aneth va se diluer dans le bouillon, et au final, sera très doux.
  • les poireaux, c’est embêtant à nettoyer, je peux en mettre des surgelés ? : oui, tu peux, mais c’est la saison, donc autant en prendre des frais, c’est meilleur et moins cher. Mais si tu es pressée (ou feignante : je ne te fais aucun reproche, j’ai mes hauts et mes bas moi aussi !), pourquoi pas.

Parlons de la cuisson. Tu as le choix :

  • cuisson traditionnelle : dans une cocotte, 15 à 20 minutes à couvert.
  • cuisson rapide en cocotte minute (pression) : ce sera 4 minutes à partir du sifflement de la soupape.

Maintenant que tu as toutes les clés en main, je t’encourage à faire cette recette, elle est incroyablement savoureuse, et est un repas à elle seule. Tu peux ajouter des croûtons ou pas c’est comme tu veux. Mais si tu dois mettre des croûtons, je t’encourage à les faire toi-même.

C’est simple et bien meilleur : Coupe ton pain en dés de moins de 2 cm de côté (pain de mie, pain baguette, pain bretzel : celui de Lidl est excellent). Préchauffe ta poêle à feu moyen-vif, ajoute une bonne noix de beurre, quand elle est fondue, ajoute les morceaux de pains et fais les sauter jusqu’à ce qu’ils soient dorés. Sale légèrement avec de la fleur de sel. Éteins le feu et laisse reposer dans la poêle 2 minutes (les croûtons vont sécher encore un peu).

Soupe russe à la pomme de terre et à l’aneth

Coupe des légumes :

  • champignons : en 4
  • poireaux : en 2 dans le sens de la longueur puis en lanières de 2 cm ; laisse un peu de vert, c’est bon
  • carottes : dés de 1 cm de côté
  • pommes de terre : dés de 1,5 cm de côté.

Pour une version sans gluten, tu as le choix (1) tu remplace par de la farine de riz, ou (2) tu passe au blender une louche de soupe,que tu remets dans la cocotte, cela va apporter le crémeux voulu à la soupe.

Recette pour 6 personnes

  • 1 cuillère à soupe d’huile d’olive
  • 20 g de beurre
  • 150 g de lardons (lardons maison si possible)
  • 500 g de champignons frais
  • 300 g de poireaux
  • 300 g de carottes
  • 1 kilo de pommes de terres (bintje ou agatha)
  • 1,5 litres de bouillon (poulet ou légumes)
  • 2 C à café d’aneth sèche
  • 1 C à café de sel (en mettre moins si le bouillon est déjà bien salé)
  • ¼ C à café de poivre blanc
  • 1 feuille de laurier
  • 200 ml de crème fraîche
  • 2 C à soupe de farine (blé ou riz)

Préparation

  1. Dans une cocotte préchauffée à feu vif, fais bien griller les lardons. Réserve les dans une assiette.
  2. Dans la même cocotte, fais fondre le beurre dans l’huile, et fais sauter les champignons à feu moyen-vif pendant 4 à 5 minutes jusqu’à ce qu’ils soient tendres et légèrement dorés. Réserve les dans la même assiette que les lardons. Laisse le maximum de beurre-huile au fond de la cocotte.
  3. Toujours dans la même cocotte, fais sauter les carottes et les poireaux pendant 4 à 5 minutes, en remuant de temps en temps. Ajoute le bouillon, l’aneth, la feuille de laurier, le poivre, le sel et les pommes de terre. Remue bien, couvre et amène à ébullition. Laisse cuire à feu doux 15 à 20 minutes. Les carottes doivent être tendres.
  4. Mélange la farine avec la crème fraîche, et ajoute le mélange à la soupe chaude, remue bien en laissant mijoter pour que le mélange épaississe. Ajoute les lardons et les champignons, remue bien et sers immédiatement avec des croûtons maison (voir recette ci dessus).

Cette soupe ne se congèle pas, les morceaux de pomme de terre auront une consistance un peu bizarre une fois décongelés, donc à éviter.

Source : recette adaptée et modifiée de Russian Mushroom and potato soup de DTeresa sur Allrecipes.com.

Articles similaires :

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *